Le kung fu de Shaolin

L'art martial
Principes et définitions
Le Kung fu Shaolin ou Shaolin quan ou boxe de Shaolin est un art martial chinois.

Il est apparu il y a environ 1500 ans dans le monastère de Shaolin.
Depuis sa genèse Il a beaucoup évolué avec le temps. Ça a d'abord été une gymnastique physique et médicinale avant de devenir un art de défense contre les animaux et pillards puis un art de guerre.

Il s'est extrêmement enrichie des autres arts martiaux chinois, attirés par le rayonnement du temple et la réputation de ses moines guerriers. Aujourd'hui il est pratiqué comme un sport de combat, utilisé pour de l'auto défense ou comme un art de spectacle.

Dans sa pratique, il est principalement basé sur la lutte, les poings, les jambes, les clefs etc. ainsi que par des techniques et formes inspiré des animaux (tigre, serpent, mante religieuse, grue etc.)

Son passé guerrier lui a apporté un grand arsenal d'armes en tout genre (sabre, épée, bâton, lance, tribâton, dague, chaîne, fouet etc.)
Technique de combat shaolin
Ici une technique du kung fu du tigre démontrée lors d'un spectacle à Alençon
Les composantes du shaolin quan
La boxe de shaolin est un style qui comporte les trois aspects présents dans les arts martiaux chinois :

- Le Wei Gong : Le travail externe qui est la partie martiale et combative.
- Le Nei Gong : Le travail interne, il se concentre sur la circulation du mouvement dans le corps.
- Le Qi Gong : Le travail énergétique, de l'intention et du souffle.
Le travail au club
Ici nous travaillons principalement le weigong, les autres aspects sont parfois abordés pour être mis au service du travail externe.

Nous prenons pour base les 18 jibengongs (mouvement répétés) de Shaolin pour permettre aux pratiquants de se créer une base solide et riche pour aborder les autres aspects de l'art martial que sont le taolu (chorégraphies), le sanda (combat sportif) et les gong fang (attaques défenses).
Contact / horaires
Accueil